REPRODUCTION EN CAPTIVITÉ

Marabout d’Afrique : Unique en Europe

Les couples de stars du cinéma font les choux gras des magazines people. Mais les acteurs ne sont pas les seuls à parfois former une famille. Les animaux du septième art eux aussi se reproduisent !

Pierre Cadéac, l’un des dresseurs les plus appréciés du cinéma français (lire encadré), s’en est fait une spécialité. Sa dernière prouesse ? Faire en sorte que les deux marabouts d’Afrique qui ont tourné aux côtés de Gérard Depardieu dans « L’autre Dumas », aient une descendance.

Le dresseur qui a installé sa ménagerie dans une ferme des environs de Moret-sur-Loing est aujourd’hui le seul en Europe à réussir la reproduction de cet oiseau, un échassier haut d’1,50 m aux allures préhistoriques. « Posséder des animaux sauvages impose des devoirs, notamment celui d’assurer la pérennité des races »« Posséder des animaux sauvages impose des devoirs, notamment celui d’assurer la pérennité des races, insiste Pierre Cadéac.

D’où ce centre d’élevage et de sauvegarde. Cela fait douze ans que je me suis lancé dans ce challenge. » Le dresseur a commencé dans l’art de l’accouplement avec l’Aigle royal. La reproduction des oiseaux a beau être « compliquée », il s’est fait la main et a découvert comment mettre ses protégés dans les meilleures conditions pour qu’ils s’accouplent.

« On n’est jamais certain qu’un couple de rapaces va bien s’entendre, révèle Pierre Cadéac. Mais on peut mettre des atouts de son côté : d’abord en leur donnant une nourriture variée et abondante ou alors en les faisant manger sur une seule proie pour que le couple se rapproche. 

Ils vont se disputer la proie et cela va créer des liens, puis l’un fera des offrandes à l’autre et ce sera gagné. Ce sera le début de la séduction. »

Mais jouer les cupidons chez les marabouts n’a pas été aussi simple. « J’ai essayé pendant neuf ans que mon couple se reproduise. En vain. Et puis voilà trois ans, cela a fonctionné, exulte le dresseur. J’étais vraiment heureux d’avoir réussi là où plein d’autres ont échoué. » Pierre Cadéac est également parvenu à reproduire le Pygargue à tête blanche, l’emblème national des Etats-Unis. Certains de ces oiseaux sont réintroduits dans leur milieu naturel, en Russie en Écosse et peut-être un jour en France.

Les petits marabouts, quant à eux, devraient être partagés entre le Puy du Fou, en Vendée, et le zoo de Beauval dans le Loir-et-Cher.

Prochain défi pour Pierre Cadéac, qui prépare aussi la création d’un parc zoologique : accueillir un couple de guépard et faire en sorte qu’il se reproduise.Plus de 3 000 tournages à son actif Fauconnier depuis l’âge de 12 ans, Pierre Cadéac est aujourd’hui l’un des chouchous du cinéma Français. Il possède environ 250 animaux qu’il a fait tourner dans plus de 3 000 films.

Perroquets, pélicans, corbeaux, pies ou cigognes, le dresseur aime notamment s’occuper des oiseaux.

Il s’est par exemple chargé des vautours fauves du « Gladiator » de Ridley Scott, ou de l’aigle qui suit Johnny Halliday comme son ombre dans « Salaud on t’aime » de Claude Lelouch.

Bébé aigle agé d’une semaine

La saison des naissances démarre chez Fauna et Films. Voilà dix jours, un bébé aigle à queue blanche a donné des coups de becs dans sa coquille. Il est nourri chaque jours dans un espace spécialement dédié aux naissances. Puis il sera remis dans le nid de ses parents. Cela permet notamment de provoquer une éventuelle seconde naissance dans le nid familial.

Nous sommes adhérents à l’Association Française des Parcs Zoologiques.

Demandez votre devis

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter

Ne manquez pas les actualités Fauna et Films

Inscription prise en compte - Consultez vos emails pour valider votre inscription

Share This